Notre-dame-de-lourde-créateur-francois-partie 1 et -2

Notre-dame-de-lourde-créateur-francois-partie 1 et -2

Douze clés pour des prières exaucées

Pourquoi Dieu ne répond pas aux prières de beaucoup de gens ?

Savez-vous comment prier de manière à obtenir de véritables réponses ?

 

Je sais que ce que je vais dire n’est pas « politiquement correct ». Mais laissez-moi vous demander ceci : Pourquoi devriez-vous espérer que le Dieu de la Bible réponde aux prières d’un peuple qui prie d’autres dieux ? Un peuple qui prie d’une façon erronée ? Qui désobéit au Dieu véritable ? Qui prie pour demander mal ?

La réponse est simple. Vous ne pouvez espérer de véritables réponses à vos prières si vous ne priez le Dieu véritable de la bonne manière. Cela peut paraître scandaleux pour ceux qui considèrent le christianisme comme allant de soi, comme l’une des nombreuses religions de par le monde. Le fait est que des millionsd’occidentaux, censément chrétiens, n’ont AUCUNE IDEE concernant le Dieu véritable, et la façon de prier.

Je suis conscient du fait que beaucoup de gens répètent diverses « litanies », ou « récitent leur chapelet », et qu’ensuite ils « se sentent mieux ». Et, étant donné que les problèmes se résolvent souvent avec le temps, les gens ont l’impression d’avoir obtenu les réponses à leurs prières, alors qu’il n’en est rien. En général, cela va de pair avec des séances de « psychanalyse », ou avec la pratique de la « méditation positive ».

Ce n’est pas de ce genre de « réponse » dont je parle dans cette brochure. Je me réfère à une INTERVENTION directe du Dieu de la Bible – du Créateur des cieux et de la terre, le Gouverneur actif de l’univers entier ! Comment pouvez-vous, vous et les vôtres, recevoir ce genre de réponse à vos prières ? Bien qu’il y ait divers points, je mettrai en valeur un nombre de « clés » fondamentales, pour avoir des prières exaucées. Je suis convaincu que si vous respectez – littéralement, sincèrement et de bon cœur – ces clés, vous commencerez à obtenir des REPONSES à vos prières. Il se peut même que la réalité et l’efficacité de ces réponses vous surprennent !

Clé n°1 :
Prier sincèrement le Dieu véritable

Il est essentiel que vous priiez le véritable Dieu de la Bible, si vous espérez que vos prières soient exaucées. Dieu Se révèle Lui-même à l’humanité de diverses façons – à travers la Création, à travers la Bible, à travers Son intervention divine dans les affaires du monde, et à travers Ses REPONSES directes, à ceux qui Le suivent et Lui obéissent.

L’apôtre Paul fut inspiré à décrire ainsi le Dieu véritable : « Car, s’il est des êtres qui sont appelés dieux, soit dans le ciel, soit sur la terre, comme il existe réellement plusieurs dieux et plusieurs seigneurs, néanmoins, pour nous, il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes » (1 Corinthiens 8 :5-6).

Dans notre approche moderne et œcuménique de la religion, on pourrait croire que prier une vague « forme » là-haut dans le ciel, ou une idole est la même chose que prier le CREATEUR suprême – le Dieu d’Abraham, d’Isaac, d’Israël et de Jésus-Christ. Mais ce n’est pas du tout la même chose !

Le Dieu véritable fut révélé par Jésus-Christ (Matthieu 11 :27). A l’un de Ses disciples, Jésus dit : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ; comment dis-tu : Montre-nous le Père ? Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les œuvres. Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi » (Jean 14 :9-11).

Jésus-Christ confirma que Dieu est un Etre divin et attentif – un « Père ». Il agit à travers le Fils pour guérir les malades, réconforter les faibles, et enseigner ceux qu’Il appelle à observer les Dix Commandements en tant que mode de vie (Matthieu 19 :17). Cela devrait nous aider à mieux comprendre le caractère de Dieu, et ce qu’Il souhaite pour nous.

Christ nous a aussi donné un modèle de prière : « Après leur avoir ainsi parlé, Jésus leva les yeux au ciel, et dit : Père, l’heure est venue ! Glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie » (Jean 17 :1). De nouveau, lorsqu’Il montra à Ses disciples la manière – l’approche convenable – de prier, Il leur dit : « Voici donc comment vous devez prier : Notre Père qui es aux cieux ! Que ton nom soit sanctifié ; que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien ; pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ; ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin. Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen ! » (Matthieu 6 :9-13).

Jésus révéla que le Dieu qui répond à nos prières est un Père, qui est « aux cieux ». Il a un Royaume, ou un Gouvernement, qui sera établi sur cette terre. Dieu le Père est un Etre qui peut nous donner notre pain quotidien, nous pardonner nos péchés, nous délivrer de Satan, et nous faire entrer dans Son Royaume éternel.

En décrivant ce Dieu véritable, que peu de gens vraiment connaissent, même aujourd’hui, l’apôtre Paul déclara : « Car, en parcourant votre ville et en considérant les objets de votre dévotion, j’ai même découvert un autel avec cette inscription : A un dieu inconnu ! Ce que vous révérez sans le connaître, c’est ce que je vous annonce. Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve, étant le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite point dans des temples faits de main d’homme, il n’est point servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, la respiration, et toutes choses. Il a fait que tous les hommes, sortis d’un seul sang, habitent sur toute la surface de la terre, ayant déterminé la durée des temps et les bornes de leur demeure » (Actes 17 :23-26).

Dans l’Ancien Testament, nous en apprenons davantage sur Dieu. Le grand roi babylonien, Nebucadnetsar, apprit qu’il ne pourrait plus diriger son royaume jusqu’à ce qu’il sache que « le Très-Haut domine sur le règne des hommes et qu’il le donne à qui il lui plaît » (Daniel 4 :32). Ce Dieu ne partagera pas Sa prééminence avec un autre. Il inspira Esaïe à écrire : « Tournez-vous vers moi, et vous serez sauvés, vous tous qui êtes aux extrémités de la terre ! Car je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre. Je le jure par moi-même, la vérité sort de ma bouche et ma parole ne sera point révoquée : tout genou fléchira devant moi, toute langue jurera par moi » (Esaïe 45 :22-23).

C’est un Dieu tout puissant, illimité en puissance et en gloire ! Lorsque vous vous agenouillez et vous élevez vos mains pour prier, rappelez-vous qu’Il est le CREATEUR suprême de l’univers, vous devez « sanctifier » Son nom, comme Jésus l’a enseigné. Souvenez-vous que Dieu n’est pas seulement le Créateur, mais aussi le GOUVERNEUR actif de l’univers – dirigeant l’ascension et le déclin des nations, selon Sa volonté. Il est le Responsable du climat – faisant tomber « la pluie en son temps » (Deutéronome 28 :12) – ou des périodes de sécheresse et de la destruction sur les nations qui doivent être punies (versets 24-25).

Cependant, si vous vous soumettez à Lui, si vous Lui obéissez et si vous Le servez, Dieu deviendra votre Père, votre Protecteur, Celui qui vous guérit et qui vous octroie « tout don parfait » (Jacques 1 :17). Il abonde en amour et en miséricorde. « Mais autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant sa bonté est grande pour ceux qui le craignent ; autant l’orient est éloigné de l’occident, autant il éloigne de nous nos transgressions. Comme un père a compassion de ses enfants, l’Eternel a compassion de ceux qui le craignent. Car il sait de quoi nous sommes formés, il se souvient que nous sommes poussière » (Psaume 103 :11-14).

Soyez sûr de priez toujours ce Dieu suprême – le Dieu véritable – et non pas un autre. Quand vous commencez votre prière, pensez à qui vous êtes en train de prier, ayez conscience du Dieu que vous adorez – ce Dieu suprême qui vous donne la vie et le souffle.

Clé n°2 :
Etudier la Bible

Bien entendu, prier Dieu implique en même temps de croire en ce qu’Il dit. Nous trouvons Sa parole – Ses enseignements aux êtres humains quant à la façon de vivre – dans la Bible. Celle-ci révèle la connaissance essentielle que nous ne pouvons acquérir ailleurs. C’est le « manuel d’instructions », écrit par Dieu pour l’humanité. Dieu nous dit qui Il est, à quoi Il ressemble, et comment nous devons Le servir. Dans les pages de la Bible, nous trouvons même Ses instructions sur la manière dont nous devons Le prier.

Nous ne recevrons pas toutes ces instructions en « allant tout simplement à l’Eglise », ou en lisant des extraits de la Bible pour notre bien-être et notre esprit. Dieu nous recommande dans Sa parole : « Efforce-toi de te présenter [certaines versions traduisent par : ETUDIE sincèrement afin de te présenter] devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n’a point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité » (2 Timothée 2 :15).

Pour connaître Dieu, pour comprendre Sa volonté et pour CROIRE en Ses promesses, nous avons besoin d’ETUDIER régulièrement Sa parole inspirée d’une manière ordonnée – tout comme on étudie un livre scientifique ou un ouvrage historique. Un bon point de départ est l’Evangile selon Matthieu – le premier livre du Nouveau Testament. Lisez-le en entier, lentement et attentivement – en notant ce que le Christ a effectivement dit, en prêtant une attention particulière aux nombreux exemples de prières exaucées.

Le sujet de cette brochure n’est pas de prouver, de manière approfondie, l’inspiration divine de la Bible. Mais, si vous le souhaitez vraiment, vous pouvez prouver que les prophéties bibliques se sont ou bien accompliesdans les moindres détails dans le passé, ou bien elles commencent à s’accomplir dans cette période excitante des temps de la fin où nous vivons. Lorsque vous comprendrez les détails et l’ampleur de ces prophéties, vous verrez que Dieu a quasiment signé la Bible de Son nom – en montrant clairement que ce livre est d’inspiration DIVINE ! L’apôtre Paul a écrit : « Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre » (2 Timothée 3 :16-17).

Lorsque vous lisez ces promesses dans la Bible, demandez au Dieu tout puissant de les accomplir dans votre vie. Lorsque vous voyez que Jésus et d’autres ont demandé certaines choses, sachez qu’il s’agit d’exemplesà suivre par chacun de nous. Dans toutes vos prières, suivez l’exemple de Jésus-Christ et des apôtres. Ayez des prières comme les leurs lorsque vous rencontrez des épreuves et des difficultés similaires.

Qu’en est-il de David, roi d’Israël, et d’autres grands prophètes de l’époque ancienne ? Leurs prières sincères et les délivrances impressionnantes que Dieu leur accorda doivent nous instruire et nous renforcer dans notre foi : « Ces choses leurs sont arrivées pour servir d’exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles » (1 Corinthiens 10 :11).

Une des raisons pour laquelle le roi David était un homme selon le cœur de Dieu (1 Samuel 13 :14), ce n’était pas seulement parce qu’il obéissait à Dieu, mais parce qu’il marchait et travaillait avec Lui, parce qu’il Le priait et L’ADORAIT constamment. Vous pouvez voir cette attitude tout au long des Psaumes : « Mon âme, bénis l’Eternel ! Eternel, mon Dieu, tu es infiniment grand ! Tu es revêtu d’éclat et de magnificence ! Il s’enveloppe de lumière comme d’un manteau ; il étend les cieux comme un pavillon […] Je chanterai l’Eternel tant que je vivrai, je célébrerai mon Dieu tant que j’existerai » (Psaume 104 :1-2, 33).

Laissez derrière vous les prières répétitives dénuées de sens, et commencez à ETUDIER réellement les enseignements et les exemples de prières dans la Bible. Laissez les paroles inspirées de Dieu vous enseigner comment prier et ce qu’il faut demander. CROYEZ aux enseignements et aux promesses que vous trouverez dans ce livre saint.

Clé n°3 :
Se repentir sincèrement du péché

Quoique Dieu exauce parfois les prières de ceux qui L’implorent sincèrement, sans vraiment Le connaître, Il n’est pas tenu, selon Sa parole, de le faire. C’est pourquoi, frappés par les horreurs de la guerre, les gens demandent : « Où est DIEU ? Où était-Il, par exemple, pendant la bataille de Leningrad, lorsque des centaines de milliers de gens périrent ? » Ils demandent : « Où était Dieu quand des Juifs, des Polonais, des Tchèques, des Danois et des Hollandais furent rassemblés dans des chambres à gaz pendant la Seconde Guerre mondiale ? »

La parole de Dieu répond : « Non, la main de l’Eternel n’est pas trop courte pour sauver, ni son oreille trop dure pour entendre. Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu ; ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l’empêchent de vous écouter » (Esaïe 59 :1-2).

On trouve le même principe dans le Nouveau Testament. Un homme, guéri d’une cécité par Jésus, déclara : « Nous savons que Dieu n’exauce point les pécheurs ; mais, si quelqu’un l’honore et fait sa volonté, il l’exauce » (Jean 9 :31).

Notre travail ne consiste pas à psychanalyser ou à « disséquer spirituellement » ceux dont les prières n’ont pas été exaucées. Mais nous avons tous le DEVOIR de nous demander : « Adorons-nous le Dieu véritable ? Faisons-nous Sa volonté ? »

Jésus a dit : « Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements » (Matthieu 19 :17). Observez-vous les Dix Commandements ? Ou trouvez-vous des excuses pour les transgresser ? L’apôtre Jean fut inspiré à écrire : « Quoi que ce soit que nous demandions, nous le recevons de lui, parce que nous gardons ses commandements et que nous faisons ce qui lui est agréable » (1 Jean 3 :22). Les écrits du Nouveau Testament nous montrent clairement que nos prières sont exaucées lorsque nous OBSERVONS LES COMMANDEMENTS DE DIEU !

Soyons honnêtes ! Il est si simple de rationaliser, ou de « trouver des excuses », face à ces enseignements clairs concernant l’obéissance aux lois divines. Mais si vous voulez que vos prières soient exaucées, vous avez besoin de vous REPENTIR de vos transgressions des Dix Commandements – définies comme PECHE (1 Jean 3 :4). Et vous avez besoin d’accepter Jésus-Christ comme votre Sauveur personnel (Actes 2 :38). Puis – à l’aide du Saint-Esprit – vous devrez vous SOUMETTRE chaque jour davantage à Jésus-Christ pour qu’Il vive Sa vie en vous. Gardez à l’esprit cette déclaration de l’apôtre Paul : « J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi » (Galates 2 :20).

Lorsque nous GRANDISSONS dans la grâce et dans la connaissance de Jésus-Christ (2 Pierre 3 :18), Il vivra Sa vie en nous, de plus en plus pleinement au cours de notre vie chrétienne. Assurément, nous ne serons pas aussitôt « parfaits » ! AUCUN être humain n’a jamais été parfait, excepté Jésus Lui-même. Mais nous DEVONS marcher d’après les Dix Commandements en nous soumettant à Lui. En « marchant avec le Christ » de cette manière, vous pourrez être SUR d’obtenir des réponses puissantes à vos prières !

Clé n°4 :
Pardonner aux autres

Une autre clé essentielle, pour que vos prières soient exaucées, est votre bonne volonté à vraiment PARDONNER aux autres. Notre Père céleste n’écoute pas ceux qui s’adressent à Lui dans un esprit de vengeance, d’amertume ou de haine. Aussitôt après nous avoir donné la « prière modèle » – décrivant lesgrandes lignes de la prière, ainsi que la juste approche générale pour parler à Dieu – Jésus donna l’instruction suivante à Ses disciples : « Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi ; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses » (Matthieu 6 :14-15).

Le prophète Esaïe fut inspiré à nous avertir de NE PAS nous présenter devant Dieu, tant que nousoppressons et accusons les autres, ou tant que nous les ignorons en nous préoccupant uniquement de nous-mêmes. Il a écrit : « Alors tu appelleras, et l’Eternel répondra ; tu crieras, et il dira : Me voici ! Si tu éloignes du milieu de toi le joug, les gestes menaçants et les discours injurieux, si tu donnes ta propre subsistance à celui qui a faim, si tu rassasies l’âme indigente, ta lumière se lèvera sur l’obscurité, et tes ténèbres seront comme le midi » (Esaïe 58 :9-10).

Jésus nous donna le même avertissement : « Si donc tu présentes ton offrande à l’autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère ; puis, viens présenter ton offrande » (Matthieu 5 :23-24).

Aussi, nous devons nous présenter devant Dieu dans une attitude d’humilité, de repentance et de pardon. Sans cela, comme Jésus l’a dit, Dieu ne nous pardonnera pas non plus ! Pour que Dieu nous écoute quand nous prions, un des éléments clés consiste à avoir un esprit humble et miséricordieux. Sa parole inspirée nous dit : « Voici sur qui je porterai mes regards : Sur celui qui souffre et qui a l’esprit abattu, sur celui qui craint ma parole » (Esaïe 66 :2).

Clé n°5 :
Dieu écoute souvent les non convertis

L’aspect important d’être miséricordieux et indulgent envers les autres est nécessaire pour nous permettre de comprendre, humblement, que Dieu écoute aussi, et même souvent, les individus non convertis qui L’implorent sincèrement. Bien sûr, Dieu a dit : « Non, la main de l’Eternel n’est pas trop courte pour sauver, ni son oreille trop dure pour entendre. Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu ; ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l’empêchent de vous écouter » (Esaïe 59 :1-2).

Il est vrai que Dieu n’exauce pas ceux qui pèchent et qui ont une mauvaise attitude. Mais il y a des millions de personnes sincères, qui pensent vraiment adorer Dieu, sans se rendre compte qu’elles sont SEDUITES. C’est Dieu Lui-même qui a permis cela ! Dans Sa parole inspirée, Il explique que c’est « le serpent ancien, appelé le diable et Satan, […] qui séduit TOUTE LA TERRE » (Apocalypse 12 :9). Aussi, Jésus-Christ nous a dit : « Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire ; et je le ressusciterai au dernier jour » (Jean 6 :44). Si vous souhaitez plus d’informations sur ce sujet essentiel, lisez notre brochure intituléeAujourd’hui est-ce le seul jour de salut ?

Il est très important de NE PAS nous justifier en supposant que Dieu écoute seulement les prières des gens convertis, qui Lui obéissent. Qu’en serait-il de ces gens sincères qui n’ont pas encore été appelés ? En examinant ma propre vie avant ma conversion, je me souviens des diverses occasions où Dieu est vraiment intervenu en répondant à mes prières. Par la suite, Il « m’appela ». Il commença à Se révéler à moi, comme le Dieu « réel », en intervenant dans ma vie. Il a fait et Il fera la même chose pour des millions et des millions de personnes de par le monde.

Souvenez-vous de l’histoire du pharisien et du publicain, dans Luc 18 :9-14 : « Il dit encore cette parabole, en vue de certaines personnes se persuadant qu’elles étaient justes, et ne faisant aucun cas des autres : Deux hommes montèrent au temple pour prier ; l’un était pharisien, et l’autre publicain. Le pharisien, debout, priait ainsi en lui-même : O Dieu, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont ravisseurs, injustes, adultères, ou même comme ce publicain ; je jeûne deux fois par semaine, je donne la dîme de tous mes revenus. Le publicain, se tenant à distance, n’osait même pas lever les yeux au ciel ; mais il se frappait la poitrine, en disant : O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur. Je vous le dis, celui-ci descendit dans sa maison justifié, plutôt que l’autre. Car quiconque s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé. »

Le Créateur suprême écoute souvent les prières des gens faibles, ou spirituellement aveugles, qui Le prient humblement. Mais Il n’écoute PAS ceux qui Lui désobéissent en connaissance de cause, ou volontairement. Il n’écoute PAS ceux qui prient directement à des idoles ou à de faux « dieux ». Mais notre Père miséricordieux écoute ceux qui – dans leur ignorance – L’implorent humblement et sincèrement comme Créateur et Dieu véritable.

Cette vérité est admirablement expliquée dans Psaume 107 :23-24, 27-31 : « Ceux qui étaient descendus sur la mer dans des navires, et qui travaillaient sur les grandes eaux, ceux-là virent les œuvres de l’Eternel et ses merveilles au milieu de l’abîme […] Saisis de vertige, ils chancelaient comme un homme ivre, et toute leur habileté était anéantie. Dans leur détresse, ils CRIERENT à l’Eternel, et il les délivra de leurs angoisses ; il arrêta la tempête, ramena le calme, et les ondes se turent. Ils se réjouirent de ce qu’elles s’étaient apaisées, et l’Eternel les conduisit au port désiré. Qu’ils louent l’Eternel pour sa bonté, et pour ses merveilles en faveur des fils de l’homme ! »

Nous connaissons tous de prétendus chrétiens, vaniteux, rebelles ou « matérialistes », qui « se vantent » de leurs prières exaucées ou qui racontent des histoires irréalistes de « miracles » dans leur vie. De telles croyances vantardes et falsificatrices portent un préjudice au vrai christianisme ; elles peuvent même devenir une pierre d’achoppement, à ceux des appelés qui voient cette « frime ». MAIS, si votre ami ou votre voisin séduit prie sincèrementdu fond du cœur, le Dieu céleste, conscient que leur ignorance des voies divines n’est pas délibérée les exaucera.

Clé n°6 :
Rechercher la volonté de Dieu

Une autre clé pour que vos prières soient exaucées consiste à être certain que vous alignez votre volonté etvos demandes sur la volonté de DIEU. Si vous étudiez la Bible avec zèle, et si vous mettez en pratique le mode de vie du Christ, Sa volonté remplacera progressivement la vôtre. Cela affectera la manière dont vous prierez. Vous commencerez à comprendre que Dieu a fait tous les hommes et toutes les femmes à Son image – et qu’Il les « appellera » tous à la compréhension et à la repentance, au temps voulu. Avec cet esprit, vous ne prierez pas seulement pour votre bien, mais aussi pour le bien des autres. Et alors, vous pourrez sincèrement dire à Dieu, comme Jésus l’a dit : « Que ma volonté ne se fasse pas, mais la tienne » (Luc 22 :42).

Souvenez-vous de cette phrase clé extraite de la prière modèle, dans Matthieu 6 : « Que TA VOLONTE soit faite sur la terre comme au ciel » (verset 10). Nous avons tous besoin de mettre l’accent sur cela lorsque nous prions. Qu’y a-t-il de vraiment meilleur pour chacun de nous, sur cette longue route ? DIEU Seul le sait de façon certaine.

D’autre part, la Bible contient littéralement des dizaines et des dizaines de promesses ou de signes directs indiquant ce que Dieu a fait, ou ce qu’Il fera au sujet de nos prières. Si nous prions avec la foi enseignée par Dieu – en nous soumettant à Sa volonté – nous pouvons être sûrs qu’Il nous entendra. « Nous avons auprès de lui cette assurance que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. Et si nous savons qu’il nous écoute, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée, quelle qu’elle soit » (1 Jean 5 :14-15).

Clé n°7 :
Avoir foi en Dieu

Plus vous vous « abreuverez » à la Bible, plus vous comprendrez profondément l’importance de la FOI. « Or, sans la foi, il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent » (Hébreux 11 :6).

Aussi, vous ne pourrez plaire à Dieu sans la FOI réelle. La Bible montre que Dieu, d’une façon générale, n’entendra pas et n’exaucera pas vos prières à moins que vous ne marchiez dans Sa voie avec foi : « Mais qu’il la demande avec foi, sans douter ; car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d’autre. Qu’un tel homme ne s’imagine pas qu’il recevra quelque chose du Seigneur » (Jacques 1 :6-7).

Comme les autres clés que nous avons examinées, la foi se réalise par une véritable SOUMISSION à Jésus-Christ, en Le laissant vivre Sa vie en nous, à travers le Saint-Esprit ! « Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ » (Romains 10 :17). Aussi chacun de nous a besoin de lire régulièrement la Bible, de « s’abreuver » des exemples de foi et d’obéissance des grands hommes et femmes que Dieu a appelés. De cette manière, nous « vivrons » par Jésus-Christ (Jean 6 :57). Nous commencerons à penser comme Il pense, et à désirer ce qu’Il désire. Et, à travers le Saint-Esprit, le Christ VIVRA en nous, alors que nous grandissons spirituellement. Ainsi unis avec le Christ, nous pourrons avoir une ENTIERE CONFIANCE que Dieu le Père écoutera nos prières. Et cette confiance absolue, inébranlable en Dieu, C’EST la foi !

Prenez note de cet enseignement essentiel de Jésus-Christ, afin de prier avec foi et respect : « Jésus prit la parole, et leur dit : Ayez foi en Dieu. Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne : Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir. C’est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, CROYEZ que vous l’avez reçu, et vous le VERREZ s’accomplir » (Marc 11 :22-24).

En vous nourrissant continuellement de la Bible et en priant avec foi, vous constaterez que votre foi augmentera de plus en plus. Tâchez de bien comprendre que la foi vivante est produite par le Saint-Esprit de Dieu, qui agit en nous (Galates 5 :22-23). Jésus a dit : « Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent » (Luc 11 :13).

Dieu veut vous donner ces choses si vous les Lui demandez humblement. Aussi, priez-Le constamment de vous donner la FOI dont vous avez besoin. Apprenez à CROIRE aux promesses divines. Croyez que Dieu est réel – qu’Il détient la sagesse et la PUISSANCE parfaites, l’amour parfait. Comprenez qu’Il TIENDRA toutes Ses promesses ! Apprenez à imiter Abraham, le père des croyants (Romains 4 :20), car « il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu ; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu, et ayant la pleine conviction que ce qu’il promet il PEUT aussi l’accomplir » (versets 20-21). Il s’agit de la VERITABLE FOI. C’est cette attitude que vous devez avoir pour que vos prières soient exaucées.

Clé n°8 :
Etre persévérant

A titre d’exemple, si votre enfant ne vous demandait qu’une seule fois de lui acheter une bicyclette, pour ensuite oublier sa demande et pour ne plus en reparler, comment pourriez-vous juger de la profondeur de son désir ? Comment pourriez-vous le savoir si vous la lui donniez tout de suite, dès sa première demande ? Il en est de même des demandes que nous faisons à notre Père céleste. Avant qu’Il intervienne surnaturellement, Il veut connaître la profondeur avec laquelle nous désirons ce que nous Lui demandons, et savoir que nous Lerespectons et L’adorons.

En d’autres termes, Dieu Se sert de nos besoins ou de nos désirs comme un « outil » qui nous aide à nous rapprocher spirituellement de Lui – en calquant nos objectifs sur Sa volonté ; sur ce qu’il y a réellement de meilleur pour nous et pour les autres personnes qui peuvent y être impliquées. Si nous Lui demandons distraitement quelque chose, pour aussitôt l’oublier, quelle est sa valeur ? Il Lui semblerait que nous ne sommes pas vraiment intéressés par ce que nous Lui demandons ! Nos désirs pourraient être superficiels. Ils pourraient constamment changer, et nous ne ressentirions pas un profond sentiment de reconnaissance et d’adoration envers Lui, même S’Il répondait à nos prières superficielles !

Peut-être connaissez-vous la parabole de Jésus au sujet du « juge inique » (Luc 18 :1-8). C’est l’histoire d’une veuve qui insistait et insistait auprès d’un juge « inique », tant et si bien qu’il finit par dire : « Néanmoins, parce que cette veuve m’importune, je lui ferai justice, afin qu’elle ne vienne pas sans cesse me casser la tête » (verset 5). Puis, Jésus dit : « Entendez ce que dit le juge inique. Et Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit, et tardera-t-il à leur égard ? » (versets 6-7). Quand vous désirez quelque chose profondément, vous le demandez à Dieu jour et nuit – sans JAMAIS abandonner.

Dieu veut que nous soyons persévérants. Il veut que nous marchions avec Lui, que nous parlions avec Lui, et que nous nous entretenions avec Lui constamment – jour après jour, au cours de cette vie et pour toute l’éternité ! L’apôtre Paul nous dit de prier « sans cesse » (1 Thessaloniciens 5 :17).

Quand je fréquentais celle qui allait devenir mon épouse, je ne passais pas tout « simplement un peu de temps avec elle ». Nous parlions face à face, et au téléphone ; je réfléchissais et je priais ardemment à ce sujet, avant que nous nous mariions ! La vraie Eglise est représentée comme la fiancée du Christ. Nous avons BESOIN de passer beaucoup de temps avec Lui et avec le Père, afin de Les connaître profondément. Souvenez-vous que nous nous préparons à vivre pour l’ETERNITE avec ces deux Etres divins. Nous avons besoin de développer de VRAIS rapports avec Eux, plus qu’avec toute autre personne.

Aussi, apprenez à prier régulièrement Dieu – consacrez suffisamment de temps en prière pour vous rapprocher davantage de Lui. Il est le seul en qui « nous avons la vie, le mouvement, et l’être » (Actes 17 :28). Selon les Ecritures, Jésus Se levait souvent tôt le matin, pour passer de longs MOMENTS ininterrompus en prière avec Son Père (Marc 1 :35).

Le prophète Daniel fut l’un des plus puissants dirigeants du grand empire de son époque – l’Empire babylonien. Cependant, trois fois par jour il consacrait du temps à prier Dieu, agenouillé (Daniel 6 :10). Cette relation « parentale » avec l’Eternel Dieu était si importante pour Daniel, qu’il était prêt à MOURIR pour maintenir cette habitude essentielle à sa vie spirituelle ! (versets 5 à 10).

Le roi David priait aussi trois fois par jour son Créateur : « Et moi, je crie à Dieu, et l’Eternel me sauvera. Le soir, le matin, et à midi, je soupire et je gémis, et il entendra ma voix » (Psaume 55 :17-18).

Aussi, priez régulièrement. Consacrez du TEMPS à communiquer avec Jésus-Christ et avec votre Père céleste. Ne vous arrêtez jamais – oui, JAMAIS – de prier ! Car, plus vous marcherez dans cette voie, plus votre vie dépendra de ce contact !

Clé n°9 :
Prier avec ferveur

J’ai connu un serviteur de Dieu, fort dévoué et zélé, qui disait souvent : « Frères, l’une des raisons pour lesquelles les gens ne reçoivent pas plus de réponses à leurs prières, c’est qu’ils ne prient pas de tout leur CŒUR ! » Une des Ecritures clés qu’il citait était Osée 7 :14, où il est dit pourquoi Dieu n’écoutait pas les prières des anciens Israélites. La traduction dans la Bible de Jérusalem rend ce verset plus clair : « Ils ne crient pas vers moi du fond du CŒUR quand ils se lamentent sur leurs couches. »

Qu’en est-il de nous autres ? Prions-nous de tout notre être ? Ou répétons-nous les mêmes prières « comme les païens », ou encore murmurons-nous à moitié endormis quelques demandes à Dieu, sans enthousiasme, juste avant de nous coucher ?

Souvenez-vous de l’exemple de Jésus, qui Se levait TOT le matin pour prier Son Père ! La prière était de première importance dans Sa vie. Il la plaçait en première position dans Son emploi du temps journalier – avant qu’un dérangement quelconque intervînt. Sans doute, Il priait régulièrement tout au long de la journée. Hébreux 5 :7 nous relate les prières sincères et passionnées du Christ : « C’est lui qui, dans les jours de sa chair, a présenté avec de grands CRIS et avec LARMES des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et il a été exaucé à cause de sa piété. »

Il est bon de pouvoir aller dans un « lieu privé » pour prier, comme Jésus nous l’enseigne dans Matthieu 6. Etant seuls, nous pouvons mieux IMPLORER notre Créateur de nous aider, de nous purifier, de nous DELIVRER de nos tentations ou de nos difficultés. Pendant la dernière nuit de Sa vie humaine, quand Jésussavait qu’Il allait être arrêté et crucifié, Il supplia Son Père, dans une prière fervente, pour aide et délivrance : « Etant en agonie, il priait plus instamment, et sa sueur devint comme des grumeaux de sang, qui tombaient à terre » (Luc 22 :44).

Jésus IMPLORA Son Père de façon tellement intense et passionnée, que Ses vaisseaux capillaires ECLATERENT littéralement – le sang se mélangeant à la sueur ! Dans notre société moderne, séculière et hédoniste, nous devons comprendre que nos besoins essentiels sont premièrement spirituels, et non matériels – en rapport avec notre Créateur et avec l’ETERNITE.

Aussi, laissez parler votre cœur dans vos prières. Soyez FERVENT. Soyez PASSIONNE, alors que vous ouvrez votre cœur à Celui qui est votre Père véritable : « Le Très-Haut, dont la demeure est éternelle et dont le nom est saint » (Esaïe 57 :15).

Clé n°10 :
Demander à Dieu de vous façonner

Pour être des individus « selon le cœur de l’Eternel », nous devons nous soumettre entièrement à la volonté du Créateur. Par l’intermédiaire du prophète Esaïe, Dieu nous dit : « Voici sur qui je porterai mes regards : sur celui qui souffre et qui a l’esprit abattu, sur celui qui craint ma parole » (Esaïe 66 :2).

Cette attitude qui consiste à rechercher la volonté de Dieu, plutôt que la nôtre – dans une soumission entièreà notre Père céleste – est ESSENTIELLE, pour que nos prières soient exaucées. Remarquez, une fois encore, l’attitude de Jésus dans l’une des Ses dernières prières à Dieu, alors qu’Il vivait encore dans la chair : « Père, si tu voulais éloigner de moi cette coupe ! Toutefois, que MA volonté ne se fasse pas, mais la TIENNE » (Luc 22 :42).

Souhaitez-vous vraiment CROITRE spirituellement – « jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ » ? (Ephésiens 4 :13). S’il en est ainsi, vous avez besoin – comme nous tous – de « lutter avec Dieu » dans vos prières, spirituellement parlant, comme Jacob lutta littéralement avec Lui et l’emporta (Genèse 32 :24-32). Nous avons besoin de parler longuement avec Lui pour mieux connaître la façon dont nous pouvons nous soumettre à Lui, marcher avec Lui et L’honorer dans notre vie. Nous avons besoin de Lui demander constamment de nous aider à accomplir le grand DESSEIN pour lequel nous sommes nés (lisez notre brochure intitulée Votre ultime destinée).

Il est juste – dans une certaine limite – de prier pour des « choses physiques ». Mais le but ultime de la prière est de nous aider à mettre le focus sur DIEU, à nous soumettre à Lui et à Sa volonté, en entretenant une relation parentale, vitale et interactive. De cette manière, Il deviendra de plus en plus REEL à nos yeux. Nous avons besoin de CHERCHER Sa volonté, à travers notre étude de la Bible et de nos prières constantes et sincères. Nous avons besoin de comprendre que nos idées et nos attitudes précédentes, au sujet de Dieu et de la religion, en général, ont besoin d’être nettement améliorées. Dieu nous dit, par l’intermédiaire d’Esaïe : « Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies […] Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées » (Esaïe 55 :8-9). Et l’apôtre Paul de nous enseigner : « Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ » (Philippiens 2 :5).

Apprenez à marcher avec Dieu, à parler avec Lui, à être en contact avec Lui tous les jours. Demandez-Lui sincèrement de vous FAÇONNER à Son image. Le prophète Esaïe fut inspiré à écrire : « Cependant, ô Eternel, tu es notre père ; nous sommes l’argile, et c’est toi qui nous as formés, nous sommes tous l’ouvrage de tes mains » (Esaïe 64 :7). Une attitude de soumission quand vous priez Dieu, en Lui demandant de vous reprendre, de vous purifier et de vous façonner, est l’une des clés essentielles pour être exaucé.

Clé n°11 :
Louer et remercier le Dieu tout puissant

Une autre qualité du roi David, un homme selon le « cœur de l’Eternel », était l’amour et l’ADORATION sincères qu’il exprimait constamment envers le CREATEUR suprême qui le bénissait, le soutenait et le guidait. Le livre des Psaumes est littéralement REMPLI de prières d’adoration de la part de David. Notez ces versets dans Psaume 18 : « Je t’aime, ô Eternel, ma force ! Eternel, mon rocher, ma forteresse, mon libérateur ! Mon Dieu, mon rocher, où je trouve un abri ! Mon bouclier, la force qui me sauve, ma haute retraite ! Je m’écrie : Loué soit l’Eternel ! Et je suis délivré de mes ennemis » (versets 2 à 4).

Assurément, Dieu – en la personne de Jésus-Christ, le « Rocher » d’Israël (1 Corinthiens 10 :4) – était le « Héros » personnel de David, son Champion, son Protecteur et son Ami personnel. David se réjouissait et EXULTAIT de la sagesse, de la puissance et de la MAJESTE du Dieu suprême ! Aujourd’hui, alors que des millions de gens, dans notre monde occidental censément « civilisé », ADORENT quasiment des vedettes du rock ou du rap, des « idoles » (justement nommées) du cinéma ou de la télévision, ou des célébrités sportives, cela devient démodé d’adorer notre Créateur, comme David L’adorait. Au lieu de vénérer ces « stars » humaines, vaines, souvent insensées, pourquoi ne pas prier le Dieu suprême qui nous donne la vie et le souffle – le « Père des lumières », Celui qui donne « toute grâce excellente et tout don parfait » ? (Jacques 1 :17).

Pourquoi ne pas vraiment adorer Jésus-Christ – par l’intermédiaire de qui, Dieu le Père a créé TOUTES CHOSES ? (Jean 1 :1-3 ; Ephésiens 3 :9). Pourquoi ne pas adorer Celui qui S’est Lui-même « dépouillé » de Sa GLOIRE divine, en nous donnant un exemple parfait ? (Philippiens 2 :7-9). Pourquoi ne pas adorer notre Souverain Sacrificateur, miséricordieux et fidèle (Hébreux 2 :17-18), qui est MORT volontairement sur la croix, pour nous ? Pourquoi ne pas L’adorer, LUI ?

Il est vrai que les êtres humains veulent être « respectés et considérés ». Mais nous nous rendons coupables d’IDOLATRIE lorsque nous PERVERTISSONS ce désir d’adoration, en l’utilisant pour idolâtrer, ou parfois même en acclamant des individus rejetés par Dieu !

En réalité, nous avons tous besoin de nous réorienter vers ce « Héros », digne d’adoration, avec vénération et un profond sentiment de reconnaissance. C’est Lui que nous devons adorer – le Dieu tout puissant ! Nous devons nous rendre compte que ce Dieu est bien « loin derrière les étoiles », bien au-delà de la noirceur de l’espace, qu’Il a fait cette terre et qu’Il y a placé les êtres humains faits à Son image, pour en faire Ses enfants à part entière – de véritables frères de Jésus-Christ, pour l’éternité (Romains 8 :29) ! Nous avons besoin d’apprécier chaque magnifique lever ou coucher de soleil, chaque bonne œuvre musicale, artistique ou littéraire, chaque être humain pour les talents et les qualités qu’il possède – et comprendre que nous sommestous appelés à devenir DIEU : Une récompense prévue pour chacun d’entre nous !

Nous avons besoin de remercier et de louer constamment Dieu pour toutes les bonnes choses qu’Il nous donne, pour Son aide et pour toutes Ses bénédictions (1 Thessaloniciens 5 :18). Au lieu de perdre notre temps à nous enthousiasmer pour des figures sportives, des rock stars, ou d’autres « idoles humaines », consacrons sans retenue notre ESPRIT ENTIER à remercier Dieu, à prier et à L’ADORER, Lui qui nous a faits et qui nous donne la vie et le souffle. Ce Dieu est Celui qui nous PARDONNE sans cesse, qui nous guide et nous bénit – et qui projette en fin de compte de nous faire partager Sa GLOIRE ETERNELLE, si nous apprenons à L’aimer comme Il nous aime !

Clé n°12 :
Prier au nom de Jésus-Christ

Dans l’ancien Israël, SEUL le sacrificateur était autorisé à pénétrer dans le lieu très saint du tabernacle, ou temple – qui représentait la présence directe de Dieu. En outre, il lui fut ordonné d’y aller SEULEMENT une fois par an – le jour des Expiations (Lévitique 16). A part cette exception, ceux qui entraient dans ce lieu saint seraient immédiatement frappés de mort par Dieu. De la même façon, l’humanité entière a été coupée du contact direct avec Dieu.

Mais aujourd’hui, grâce à Jésus de Nazareth qui mourut pour nos péchés, les vrais chrétiens ont un accès direct au Père. Au lieu de craindre la MORT en se présentant devant Dieu, nous avons cette instruction : « Approchons-nous donc avec ASSURANCE du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins » (Hébreux 4 :16).

Par le « nom » – la fonction et l’autorité – de Jésus-Christ, nous pouvons directement nous approcher de Dieu en prière et en adoration. Nous n’avons pas besoin de sacrificateur humain, comme intercesseur. Car nous avons déjà le Grand Souverain Sacrificateur – Jésus-Christ (verset 14). Et Il enseigna à Ses disciples : « En ce jour-là, vous ne m’interrogerez plus sur rien. En vérité, en vérité, je vous le dis, ce que vous demanderez au Père, il vous le donnera en mon nom. Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom. Demandez, et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite » (Jean 16 :23-24).

Certes, beaucoup de gens emploient mal le nom du Christ. En effet, en citant Esaïe, Jésus décrivit ainsi les dirigeants religieux de Son époque : « C’est EN VAIN qu’ils m’honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d’hommes » (Matthieu 15 :9). Jésus répéta : « Pourquoi m’appelez-vous Seigneur, Seigneur ! et ne faites-vous pas ce que je dis ? » (Luc 6 :46).

Pour utiliser correctement le nom de Jésus, nous devons Lui OBEIR et demander selon Sa volonté. Souvenez-vous du sermon sur la montagne : « Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? N’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? Et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité » (Matthieu 7 :21-23).

Franchement, ceux qui pratiquent et qui enseignent l’ABSENCE DE LOI – prêchant que l’obéissance aux Dix Commandements n’est plus nécessaire – ne sont pas AUTORISES à utiliser le nom de Jésus-Christ ! Car ils enseignent et pratiquent un faux christianisme, qui est complètement contraire aux raisons pour lesquelles Jésus vécut et mourut ici-bas !

L’apôtre Jean explique : « Celui qui dit : Je l’ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n’est point en lui » (1 Jean 2 :4). Nous ne pouvons pas « connaître » Dieu sans être vraiment soumis au Christ, afin de Le laisser vivre Sa vie en nous, en mettant en pratique les Dix Commandements comme MODE DE VIE. De la même manière, vous ne pouvez pas connaître Dieu si vous ne croissez pas spirituellement et si vous n’acquerrez pas le CARACTERE divin, qui est formulé dans les Dix Commandements !

Ceux qui ne connaissent pas réellement Dieu, et Ses voies, ne peuvent se présenter comme il convient devant Lui au nom de Jésus-Christ. Cependant, comme nous l’avons vu, le Dieu miséricordieux écoute parfois les prières des pécheurs s’ils sont sincères, mais ignorants. Mais ceux qui veulent régulièrement des réponses à leurs prières doivent servir le Dieu véritable et Lui obéir. La parole divine dit : « Celui donc qui sait faire ce qui est bien, et qui ne le fait pas, commet un péché » (Jacques 4 :17).

Aussi, lorsque vous vous approchez de Dieu sincèrement, par vos prières, soyez sûr que vous OBEISSEZ à votre Seigneur et Maître, Jésus-Christ. Bien qu’Il n’attende pas de nous une maturité spirituelle immédiate, Il veut que nous marchions dans cette voie avec l’aide du Saint-Esprit. Approchez-vous du Père à travers Jésus-Christ, qui établit le contact entre le Père et vous. Souvenez-vous que prier au nom du Christ – de par Son autorité – inclut presque toutes les autres clés données dans cette brochure. Prier réellement au nom du Christ revient à prier le vrai Dieu, à être rassasié des Ecritures, à obéir à Dieu, à donner, à avoir une foiprofonde en Dieu, à être persévérant et fervent, à apprendre à devenir comme de l’argile malléable entre les mains de Dieu, et à L’adorer de tout notre cœur.

En fin de compte, et pour votre bien, étudiez et relisez TOUTES ces clés essentielles ! Apprenez à prier constamment Dieu – à vous entretenir et à marcher avec Lui. Puis, alors que la fin de cette ère approche, et que les grands tests et les épreuves de la vie de chrétien s’abattent sur vous – et cela arrivera sûrement – vous saurez que faire et comment agir. En fait, vous serez capable de suivre les traces du Christ. Après qu’Il eut imploré Dieu pour Lui donner force et courage, Jésus-Christ ne fut pas effrayé lorsque l’heure de Sa mort arriva. Et quand Judas et tout un détachement de soldats arrivèrent pour se saisir de Lui, Jésus alla calmement « au devant d’eux » et leur demanda : « Qui cherchez-vous ? » (Jean 18 :4). Jésus fit ce qu’Il avait toujours fait. Tôt le matin, dans le jardin de Gethsémané, Il était tombé face contre terre et PRIAIT avec ferveur, s’écriant : « Mon Père… » (Matthieu 26 :39).

Dieu veut que vous appreniez à prier comme Jésus ! Vous comprenez maintenant comment utiliser l’un des outils les plus puissants de l’univers entier. Vous connaissez maintenant les raisons des prières non exaucées – et les douze clés pour avoir des prières exaucées !

 



26/10/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres